« QUI A TUÉ MON PÈRE  »  Violence, intimité et politique  

C’est une véritable bombe théâtrale qui explose en continu depuis le 12 mars au Théâtre de La Colline. Édouard Louis et Stanislas Nordey brûlent les planches avec un théâtre infiniment politique, terriblement intime, effroyablement actuel. Qui a tué mon père poursuit le questionnement obsessionnel d’Édouard Louis sur la violence sociale et le masculinisme, avec un…

Continuer la lecture

« ORPHÉE APHONE »  Qui ne dit mot, ne consent pas toujours

Révélé.e au festival d’Avignon avec son sujet à vif, Vanasay Khamphommala est un.e artiste singulier.e qui bouleverse, ou réanime, certains codes artistiques. Novatrices ou poussiéreuses, ces idées dévoilent un théâtre à la fois très novateur et franchement usé. Les Plateaux Sauvage accueille cet.te artiste queer, non-binaire, aux étiquettes aussi multiples que ses possibilités de métamorphose….

Continuer la lecture

« J’AI PRIS MON PÈRE SUR MES ÉPAULES »  La dernière perle de Fabrice Melquiot 

S’il est encore possible d’assister aux dernières représentations de J’ai pris mon père sur mes épaules, jusqu’au 10 mars au Théâtre du Rond-Point, il est surtout possible de trouver le livre de Fabrice Melquiot dans toutes les librairies. Une manière de découvrir de façon plus personnelle cette épopée contemporaine où se mêlent avec brio un…

Continuer la lecture

« POLICES! »  Quand les cicatrices des violences policières se mettent à parler.  

Sonia Chiambretto publie, pour la collection « Des écrits pour la parole » chez L’Arche, une deuxième version de Polices !, une oeuvre poétique et politique au format très original. Cet ouvrage court et puissant traite de front les violences policières et le rapport des hommes à l’autorité. Un poème à l’actualité brûlante qui touche autant qu’il…

Continuer la lecture