« DÉVASTE-MOI »  Un chant sensuel où le corps est matière, des gestes engagés et poétiques 

Recouverte de dentelles rouge, une femme mystérieuse communie avec la musique en gestes expressifs et sensuels. Mis en avant, le corps dévoile peu à peu ses mots/maux à travers un large répertoire : de Nina Simone à Amy Winehouse en passant par Édith Piaf, Gainsbourg, Bizet et Brigitte Fontaine dont le titre provocant Dévaste-moi a été choisi pour ce spectacle. Accompagnée du groupe The Delano Orchestra, Emmanuelle Laborit donne le ton et livre une interprétation poignante et inédite d’une vingtaine de chansons faisant référence au corps féminin et à la féminité (corps-prison ou malmenés, désirs, élans de liberté…). La comédienne, co-directrice de l’International Virtual Theatre (IVT) intègre dans cette pièce-récital le « chansigne », l’art de chanter en langue des signes des compositions originales ou d’adapter des chansons existantes. Amours, souvenirs, blessures, coups de gueule, c’est sans concession et avec humour que cette femme qui ne peut entendre nous plonge dans son histoire et son univers visuel et musical. Une danse intense et poétique où les cinq musiciens se muent parfois en partenaires, assistants et même interprètes. Un véritable voyage dans la volupté, des tenues sexy et costumes à paillettes et plumes, tout est soigneusement étudié. Le public entendant ou non se laisse emporter par des manipulations délicates et de vives émotions.

Emmanuelle Laborit revient sur scène avec sa nouvelle création Dévaste-moi , un spectacle-concert original conçu en octobre 2017 et dont une forme courte a été présenté en mai dernier pour les 40 ans de l’IVT, lieu unique en France de rencontre, d’échanges et de découverte pour les sourds et entendants. La mise en scène de Johanny Bert, accompagné du chorégraphe Yan Raballand, se construit autour de cette femme qui se cherche, se met à nu et évolue. Le public découvre tout d’abord son langage chorégraphié, plongé en immersion sans parole. Puis vient la confrontation des mots (chansons, témoignages personnels,…) avec la langue du corps. La chansigneuse apparaît comme une créatrice qui invente des formes expressives : configuration des mains, rythme, enchaînement des signes et engagement du corps tout entier… Divas, victimes de violences, femme fatale ou ménopausée, fille de cabarets, Emmanuelle Laborit interprète brillamment une multitude de personnages du rire aux larmes. Une femme audacieuse qui attaque les sujets sensibles de front avec un très touchant Fait moi mal Johnny de Boris Vian. Plusieurs tableaux et images se construisent avec force autour du récit parsemé d’effets de surprise, d’autodérisions et d’ironie. La scénographie riche et astucieuse nous donne à voir différents états de corps légers, meurtris, aimants. Accessible à tous, ce spectacle bouleversant et onirique mêle musique, mots et danse en toute harmonie. Il est proposé dans le cadre de la deuxième Biennale des Arts du Mime et du Geste, qui se déroule du 8 novembre au 17 décembre à l’IVT et dans d’autres lieux en France.

 

DevasteMoi2©JeanLouisFernandez085
DevasteMoi2©JeanLouisFernandez001
DevasteMoi2©JeanLouisFernandez012
DevasteMoi2©JeanLouisFernandez064

© Jean-Louis Fernandez

Informations pratiques

Mise en scène
Johanny Bert
En collaboration avec Yan Raballand, chorégraphe

Avec
Comédienne chansigne : Emmanuelle Laborit
Musiciens The Delano Orchestra : Guillaume Bongiraud, Yann Clavaizolle (en alternance avec Josselin Hasard), Mathieu Lopez, Julien Quinet, Alexandre Rochon

Dates
Du 9 au 26 novembre 2017

Durée
1h20

Adresse
International Virtual Theatre
7 cité Chaptal
75009 PARIS


Informations et dates de tournée
http://ivt.fr/