« «FESTIVAL ZOA : DANSE ET PERFORMANCES»  Métamorphoses surprenantes, un corps matière d’art ! 

Le festival ZOA, Zone d’Occupation Artistique, dirigé par Sabrina Weldman, est un tremplin au coeur de la capitale pour les artistes émergents issus d’univers chorégraphique, théâtral ou plastique. Il encourage la prise de risques, l’audace, la curiosité et la liberté. Ainsi, à travers des formes hybrides où textes, musiques, photos et vidéos accompagnent la danse, ces créateurs livrent de véritables performances sur des thématiques éclectiques qui font écho à notre époque. «Altérités, ZOA 7ème édition» fait apparaître nos doubles conscients ou inconscients, nos monstruosités. Sept pièces dont quatre créations et deux premières en France sont au programme du 12 au 31 octobre. Ce festival de danse contemporaine et de performances se déroule entre l’Étoile du Nord, le Théâtre de la Reine Blanche, La Générale, le Point Ephémère et Le Regard du Cygne.

En ouverture du festival, Vincent Lacoste propose une déambulation-exposition en sept étapes où les corps contraints vivants ou inamés (oeuvres plastiques) atteignent des états limites : «Slow Torments/lents tourments». À l’Étoile du Nord, ZOA s’associe au festival Avis de Turbulences #14 pour une soirée étonnante où l’exploration de la danse se poursuit loin des stéréotypes avec deux créations : «Dancing dance for me», projection chorégraphique novatrice de la danseuse et chorégraphe coréenne Sun-A Lee et «Men’s day» de Maria Montero qui dessine les contours du corps social et trouble nos perceptions identitaires. Reprise de 2017, la compagnie belge Caminante travaille en compagnonnage cette année avec le festival ZOA.

raw-121
raw-95
raw-85
raw-149

© Cie SunadanSe

En 2014, la danseuse Sun-A Lee fait ses premiers pas au cinéma dans le court-métrage «Dance for me» du réalisateur coréen Kyeong-yeob Choo. Elle joue le rôle de la femme, une danseuse contemporaine travaillant à Séoul qui accepte de revoir son ex-amant (Jong-Hwan Park) et lui accorde une faveur : improviser une dernière danse pour apaiser son désarroi du à leur séparation. Invitée à présenter un solo au Festival du Film Français à Jeju, en Corée du Sud deux ans plus tard, Sun-A Lee décide alors de créer à partir de son expérience et de cette matière filmique, une «projection chorégraphique» audacieuse en interprétant le même personnage sur scène. Dès son apparition, l’oeil du spectateur suit la danseuse dans son studio de répétitions. À l’écran, les images surgissent comme des réminiscences du passé, souvenirs des derniers instants avant la séparation des amants.

Dans «Dancing dance for me», la chorégraphe met habilement le film en jeu et donne à cette histoire une nouvelle dimension : morceaux choisis, arrêts sur images et personnages du passé se mêlent et dialoguent étonnamment avec la danseuse au présent (faces à faces, double, ombre portée sur écran). En faisant cohabiter différentes temporalités et jaillir ses émotions en de belles métaphores corporelles sur le plateau, le personnage captive et trouble notre perception de l’être. La femme a revêtu le manteau d’antan et soudain son visage fin disparaît sous ses cheveux noir de jais révèlant une créature mystérieuse. Ses mouvements et ses postures surprenantes montrent une forme d’animalité. L’ombre portée sur l’écran accentue la présence de la danseuse et participe à une dernière danse sensuelle dans la neige. Sun-A Lee plonge le public dans son univers sensible et poétique à travers cette performance unique, matière de rêves et d’exploration.

 

Informations pratiques

FESTIVAL ZOA, Zone d’Occupation Artistique – 7ème édition


«DANCING DANCE FOR ME» Création Sun-A Lee / Cie SunadanSe
Chorégraphie et interprétation Sun-A Lee
Film «Dance for me» de Kyung-yeob Choo
Acteurs Jong-Hwan Park, Sun-A Lee
Lumières Margaret Olliveaux
Co-production Korreus, SunadanSe, Jeju French Film Festival
Durée 35 mn

«MEN’S DAY» Création Maria Montero / Cie Caminante
Chorégraphie Maria Montero
Interprètes Ana Paula Gusmao, Manuel Banderilla, Antonio Diego de Lozoya, Maria Montero
Assistant de chorégraphie Nicola Vacca
Musique Dustin Hoffman (texte récité), Chester Hawkins et Pang
Photographie et vidéo Mael Lagadec et Boris Van Lierde
Costumes Antonio Castro
Durée 1h

Dates
30 Octobre à 20h30, dans le cadre du Festival ZOA, L’Étoile du Nord, Paris

Adresse
L’Étoile du Nord – Scène Conventionnée Danse
16, rue Georgette Agutte
75018 Paris

Informations complémentaires
Festival ZOA, Zone d’Occupation Artistique – 7ème édition :
https://m.facebook.com/ZoaZoneDOccupationArtistique
Festival Avis de Turbulences #14, L’Étoile du Nord :
http://www.etoiledunord-theatre.com