« MALOU HIBISCUS FLAMANT. PARLONS DES TSAF » de Sabine Tamisier, Une pièce passionnante qui évoque adroitement un problème un peu méconnu mais bien réel

Malou Hibiscus Flamant. Parlons des TSAF de Sabine Tamisier aux Éditions Théâtrales Jeunesse TSAF, un acronyme pour ainsi dire inconnu et qui signifie Troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale. Ou pour parler d’une manière moins technique et plus imagée : Si maman boit pendant la grossesse, c’est bébé qui trinque. Malou a quinze ans. Elle…

Continuer la lecture

[Festival d’Automne] « LIEBESTOD, L’ODEUR DU SANG NE ME QUITTE PAS DES YEUX » de Angélica Lidell, un manifeste de théâtre viscéralement féministe, en quête d’amour absolu

Liebestod, de Angélica Lidell © Christophe Raynaud de Lage Liebestod est une œuvre à part, embarquant le public dans une déclaration de vie douloureuse abyssale, introspective et symbolique. Sur la scène magistrale du théâtre de l’Odéon, la pièce commence par plusieurs tableaux de scène, avec ouvertures et fermetures de rideaux éclairés par des lumières rouge…

Continuer la lecture

« TOUT ÇA POUR L’AMOUR ! », une prouesse théâtrale où passion, littérature et résistance vont droit au coeur

Tout ça pour l’Amour !, mise en scène Julien Poncet © Julien Poncet Edwige Baily et Julien Poncet ont mis à profit leur rencontre durant le temps de confinement pour nous concocter ce spectacle Tout ça pour l’Amour !, né au printemps 2020, qui est une belle surprise. Tout d’abord leur texte ciselé, percutant s’ouvre…

Continuer la lecture

« LES FANTÔMES SONT-ILS TOUJOURS DANS DE BEAUX DRAPS ? » Désamorcer la culpabilité grâce au même de Chuck Norris

Parue récemment aux Éditions Théâtrales Jeunesse, la pièce Les fantômes sont-ils toujours dans de beaux draps ? d’Antonio Carmona aborde avec légèreté, mais sérieusement, le problème de la mort et du sentiment de culpabilité. Quatre personnages : le père (Georges) la mère (Clémence) leur fille (Cyann) et l’amie de celle-ci (Ophélie). Les deux gamines sont…

Continuer la lecture

« CATARINA ET LA BEAUTE DE TUER DES FASCISTES », Le vrai théâtre revient avec un texte poignant et une mise en scène magistrale de Tiago Rodrigues

Catarina et la beauté de tuer des fascistes, mise en scène Tiago Rodrigues © Filipe Ferreira Catarina et la beauté de tuer des fascistes de Tiago Rodrigues commence à la manière d’un portrait de famille idéal ; telle une image d’Épinal qu’on retrouve à la fois dans les albums photos et dans les scènes de vie…

Continuer la lecture