« Coup d’oeil sur le Festival d’Avignon OFF #1 » 

Retrouvez ici quelques brèves sur certains spectacles présentés dans le festival OFF. Bérénice, de Racine, mise en scène Maxim Prévot au Théâtre du Verbe Fou. Déjà présentée lors de l’édition 2016, le spectacle revient avec une distribution légèrement différente. Une version intimiste de l’oeuvre, d’une très grande force émotionnelle, où les sublimes Titus et Bérénice…

Continuer la lecture

« MON OLYMPE »  Militantisme sur gazon 

Cinq étudiante en sociologie à l’université se réunissent une fois par semaine pour parler de féminisme. Après l’annonce de leur futur passage à la télévision, les voici enfermées par erreur dans un jardin public, et contraintes d’y passer la nuit. Une nuit entière, seules, pour confronter leurs idées sur des thématiques diverses comme l’éducation, le…

Continuer la lecture

« LA PLACE DU CHIEN »  Cave canem ! 

Sylvain, musicien conglais, s’installe chez Karine, une caissière française vivant avec son labrador nommé Shere Khan, avec lequel elle entretient une relation extrêmement affectueuse. Explorant la complexité du monde actuel, la pièce jette un regard à la fois direct et métaphorique sur le quotidien d’un ménage atypique, au coeur de la société contemporaine. Ne vous…

Continuer la lecture

« L’HISTOIRE DU CINEMA EN 1H15 PETANTE »  Travelling sur le septième art 

Six jeunes acteurs s’apprêtent à présenter leur premier film au public. Mais malheur ! La machine est cassée. Le temps qu’elle soit réparée, il faut bien passer le temps… A l’aide d’accessoires trouvés dans les coulisses, les comédiens prennent alors le pari de résumer, en une heure et quart précises, l’histoire du cinéma. Bien que les…

Continuer la lecture

« LE SONGE D’UNE FEMME DE MENAGE »  Une servante incarnée pour faire vivre les fantômes 

Telmah est femme de ménage dans un théâtre. En nettoyant la salle laissée en désordre par les comédiens, voilà qu’elle se surprend, au détour de quelques accessoires, à incarner la Médée de Corneille, ou les personnages de Shakespeare. Le lieu devient tour à tour son cabaret, son espace de sommeil ou de réflexion, son antre…

Continuer la lecture